GOETGHEBEUR Hervé - F6UGW

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Problème d’alimentation informatique

Problème d’alimentation informatique

 

Suite à des arrêts réguliers de mon ordinateur de bureau, entraînant la perte des données en cours, j’ai été amené à analyser la situation afin d’apporter une réponse à ce désagrément.

Alim2

 

Même si lors du redémarrage il est possible de récupérer certaines notes, cela crée des inconvénients. Les ordinateurs contiennent des éléments essentiels pour assurer le bon fonctionnement, et si l’un d’entre eux vient à subir une défaillance, celui-ci n’est plus fonctionnel. Parmi les principaux composants, nous trouvons :

L’écran.
La carte mère.
Le processeur.
La mémoire RAM[1].
La carte graphique.
L’alimentation secteur.
Le disque dur.

À cela, nous pouvons ajouter quelques accessoires supplémentaires comme les CD/DVD/Graveur "y compris Blu-Ray", lecteurs USB et disquettes ainsi que la souris et le clavier. Même si notre ordinateur peut parfaitement évoluer sans l’un de ses auxiliaires, il nous sera d’aucune utilité si nous n’avons pas de souris et de clavier. Mais il démarrera !

Diagnostique :

Pour revenir à mon souci, le symptôme était que depuis quelques temps je rencontrais - sans aucune action de ma part, si ce n’est de l’utiliser - des arrêts inopinés de mon PC. Parfois il repartait de suite, après une action sur le bouton marche ou fonctionnait à nouveau après un certain temps d’arrêt : donc après refroidissement… Dès lors, j’ai pensais à une hausse de température de l’alimentation ou du processeur ! Bien que cette gêne soit apparue en hiver, cela peut se produire dans le cadre d’une utilisation intensive, en milieu confiné, trop chauffé, avec les ventilateurs bloqués ou si le PC est enfermé ! J’opte, dans un premier temps, pour une surchauffe avec mise en sécurité …

Alim PC

Cette première constatation n’est pas suffisante pour établir un jugement précis. Il était utile d’approfondir plus en détail cette appréciation. Après avoir débranché l’alimentation, les câbles de liaison, et avant de tous démonter, j’ai donc ouvert le PC afin d’établir un premier bilan. Histoire de contrôler l’état général des ventilateurs, des cartes et des connexions. Un regard rapide, mais averti, a permis de m’apercevoir que les souffleries tournaient correctement, qu’il n’y avait pas, ou peu, de poussière et que les attaches tenaient bien. Ce qui est déjà pas mal.

 

Je contrôle visuellement l’alimentation, je ne vois - dans un premier temps - rien de problématique. Ensuite, je me suis dit que cela ne pouvait pas venir de la carte mère et du processeur, car il n’y avait pas eu de signe distinctif pendant l’utilisation (écran bleu, etc.). J’effectue un rapide examen interne du PC : R-A-S. Bien que n’évoluant pas dans un environnement enfermé ou poussiéreux, un "léger" coup de soufflette à l’intérieur[2], et c’est reparti. Enfin, c’est ce que je pensai ! Mais après avoir remis en service l’ordinateur, celui-ci ne démarre toujours pas… Cela complique un peu les choses car l’alimentation semble être la cause de mes ennuis !

Dépannage :

AlimAyant à portée de main quelques alimentations sur d’ancien PC, dans l’attente d’une future réhabilitation, je démonte celle qui me semble être défectueuse[3], puis je la remplace provisoirement. Une fois ceci fait, je connecte l’essentiel sur la tour, puis j’allume l’ordinateur… Euréka, ça fonctionne ! J’attends qu’il se réinitialise pour voir si tout est OK. Une fois lancé, je prends le temps de l’utiliser pendant quelques jours avant de clôturer cette recherche. Le temps passe et le désagrément semble être solutionné. J’effectue une recherche de compatibilité sur Internet, en tenant compte des caractéristiques techniques de mon alimentation d’origine[4], tout en m’appuyant sur celle en essai, afin de choisir le modèle correspondant à l’architecture de mon ordinateur. Une fois trouvé, commandé et reçu, je l’installe sur mon PC. Quelques semaines ont passé depuis l’intervention et la rédaction de cet article, rien de plus à signaler si ce n’est que cela fonctionne bien.

Conclusion :

L’alimentation d’un ordinateur est un organe fragile pouvant tomber facilement en panne. Sans elle, pas d’informatique ! Elle transforme la tension du secteur (220/230 volts – 50 Hz) pour la restituer dans les formats nécessaires au bon fonctionnement : +3,3V, +5 V, + 12 V, -5V et -12V (selon les standards ATX ou non). Bien qu’ayant un ventilateur interne, prévu pour évacuer l’excédent de chaleur, résultant de cette transformation, une surchauffe peut intervenir. D’où la nécessité de le nettoyer régulièrement. Cependant des pépins peuvent survenir comme, par exemple, des soucis d’allumage ! Dès lors, il convient de choisir un exemplaire ayant les caractéristiques nécessaires pour alimenter l’ordinateur. Pour remplacer celle-ci, rien de plus simple : il suffit d’agir d’une manière procédurière et de ne pas s’embrouiller dans les câbles !

 

Retour Accueil

 


[1] Random Access Memory (que l'on traduit en français par mémoire à accès direct) ou encore mémoire vive, volatile ou mémoire système.
[2] En prenant soin de ne pas trop souffler sur les ventilateurs, sous peine d’assécher la lubrification (si présent) !
[3] 4 vis cruciformes à l’arrière du PC, en règle générale.
[4] Vérifiez la puissance et la connectique de votre nouvelle alimentation (Compatibilité).
Mise à jour le Mardi, 09 Avril 2019 15:39