baniere site f6ugw.jpg

CQ WW CW 2020 - Compte rendu de participation

CQ WW DX Contest

CQ WW CW 2020

 

Après une participation en 2018[1], j’ai pris part les 28/29 novembre dernier au CQ WW 2020. Cet exercice, qui s’est effectué en mono opérateur depuis ma station personnelle, a eu lieu sur quelques heures.

Cela fait quelques temps que j’égrène mon indicatif dans différents concours[2] (le plus souvent en radiotélégraphie (CW)). Depuis le début, ma station a fortement évolué, d’une simple antenne filaire "Lévy", compléter depuis par diverses antennes verticales[3]. Dans l’ensemble, l’équipement reste le même :

Icom IC-7600 – 100 Watts.
Antenne Lévy de 2x27 m@7m.
GP 40 m + LDG RT600 pour le 20, 15 et 10 m
Un PC (Run + Multi) + logiciel N1MM + Keyer CW… et mes oreilles !
 
 

Station CQ WW CW 2020

 
Comme vous pouvez le voir, cela reste simple, mais c’est largement suffisant pour se faire plaisir ! Ayant à ma disposition une antenne filaire "Lévy" sur 80/40 m, muni de son système d’adaptation des impédances (OM[4]), et une antenne verticale multibande (GP40m), me voilà parti pour quelques heures de présence sur l’air.
 

Déroulement :

ScoreF6UGWWWCW2020Le World Wide amène toujours une ferveur que l’on ne retrouve pas tous les jours en fréquence. Étant de classe mondiale, celui-ci nous fournit des informations différentes des autres concours. La propagation était bien présente le samedi, et satisfaisante le dimanche sur 15 m[5]. Au regard de l’activité solaire du week-end, l’occupation fréquentielle était très soutenue. Ne souhaitant pas participer dès les premières heures, et n’ayant pas d’objectif à atteindre, sauf de faire aussi bien, si non mieux qu’en 2018 (26 496 points), cette action s’est déroulée sans contrainte. Étant accordé avec ma Levy sur le 40 m (7 MHz), je commence par balayer la bande, et rentre mes premiers QSO (en alternance avec ma GP ¼ d’onde 7 MHz). Tout au long du week-end, j’alterne entre les bandes bases et hautes (20, 15 et 10 m). L’association de ma GP 40 m + la LDG RT600, fonctionnent admirablement bien sur ces fréquences. À force de tourner mon VFO, je fini par trouver des fréquences de libre pour lancer quelques CQ. Dès lors, j’enchaîne les QSO et les premiers "Pile-Up" se font entendre…. Ayant remarqué que mon logiciel ne répondait pas correctement à mes sollicitations en mode "RUN et S&P[6]", je prends le temps de vérifier ce dernier. Des commandes installées aux mauvais endroits ! Ayant résolu ce soucis technique, et après quelques QSO, je stoppe provisoirement le concours vers 12 H (11 H Tu). Je retrouve ma station vers 15h. Il est 19 h (18 h Tu) lorsque j’éteins la station pour la soirée. Elle ne sera rallumée dimanche matin vers 9h (08h Tu). Je prends le temps de vérifier quelques paramètres dans le logiciel, puis je reprends mes activités sur le 40 m (7 MHz). Vers 12 h (11 h Tu) je suspends momentanément mon trafic, et regagne ma station vers 14 h (13 h Tu) pour la fin du CQ WW : tout en prenant des pauses entre deux ! Il est 16 h 30 (15 h 30 Tu), lorsque j’accorde pour la première fois du weekend ma Lévy sur le 80 m, et met dans le log quelques indicatifs et multiplicateurs. La journée du dimanche a été plus assidue, avec une augmentation sensible des QSO et des points. Bien qu’ayant encore du temps, je fini tranquillement le concours, vers 19 h (18 h Tu). Dès lors, N1MM me présente un résultat : 289 QSO pour 41 440 points !

 

Statistique de trafic :

 

Le tableau score (ci-dessus) dévoile le nombre de liaisons. Parmi celle-ci, nous trouvons la pluparts des pays européens – Europe de l’Est et de l’Ouest compris – mais aussi les USA, le Canada, l’Afrique, etc. ce qui est déjà très bien au regard de ma contribution (Cf. : Graphique).

BandeZones

 

Les analyses révèlent également les zones contactées en fonction des bandes HF.

 

 

 

Country DXCC

 

 

Un second graphique dévoile les pays (DXCC) contactés en fonction des fréquences.

 

 

 

Après un rapide contrôle, j’extrais le fichier des liaisons puis je l’envoi par Internet au gestionnaire du CQ WW CW.

 

Conclusion :

Fidèle à mon habitude, j’ai mis à profit ce concours pour finaliser quelques réflexions pratiques: antenne, utilisation des bandes, du PC et du logiciel N1MM (paramètres d’utilisation à revoir)… Seul l’antenne Lévy (80/40 m) et ma GP ¼ d’onde 7 MHz fût exploitée. Cette dernière, associée à une boîte d’accord automatique LDG RT600 (au pied de l’antenne) fonctionne très bien sur 20, 15 et 10 m[7]… Confirmant le bon comportement de ces antennes.

73 d’Hervé de F6UGW.

 

Résultats provisoires :

Quelques jours après la fin du concours, je prends connaissances des résultats provisoires pour le CQ WW CW 2020. Finalement, et malgré une contribution sur quelques heures, j’obtiens un classement honorable, mais provisoire, dans les catégories World (Monde), Continent (Europe) et Country (France) : Cf. : tableau de ci-dessous.

Resultat provisoire CQ WW CW 2020

Je gagne quelques places par rapport à 2018. J’espère néanmoins confirmer ce classement temporaire lors de la publication officielle…

 
73 d’Hervé de F6UGW.
"Ancien site Internet : 65 lectures."

 

[1] Team F8KGS en 2019
[2] Tant en club (A2RS – RC F8KGS) qu’en individuel.
[3] Voir la description sur ces pages.
[4] Antenne Lévy + boîte d’accord "F3LG" de construction personnelle.
[5] Selon mes conditions de trafic.
[6] Lancer des appels sur une fréquence (Run) et rechercher des indicatifs et répondre aux appels des concurrents (S&P).
[7] Je l’utilise du 80 au 6 m. Je n’ai pas fait de QSO sur 28 MHz, n’ayant pas remarqué d’ouverture pendant mes heures de présence.

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives