GOETGHEBEUR Hervé - F6UGW

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Passion radioamateur

 

"Les grands danseurs ne sont pas grands à cause de leur technique ;
ils sont grands à cause de leur passion."
Citation de Martha Graham [1894 – 1991]

 

Qu'est-ce qu'un radioamateur ?

Un radioamateur utilise des moyens de communication, par voie radioélectrique, lui permettant des contacts multiples avec le monde entier. Ses liaisons radio s'effectuent sur des fréquences réservées aux radioamateurs et offrant, à leurs utilisateurs, de nombreuses possibilités de message d'ordre technique. Ces activités doivent s'exercer à titre personnel et sans intérêt pécuniaire, la teneur des communications étant par ailleurs réglementée.

F6ugw cwL'objet du radioamateurisme est l'instruction individuelle, l'intercommunication et les études techniques, dans des domaines intéressant la radioélectricité, [Communiquer, Expérimenter, Construire], en vue de découvrir des techniques nouvelles. Il est à noter que l'activité radioamateur se distingue, tout à la fois, des radiocommunications professionnelles, [par l'altruisme [1] de la démarche radioamateur], et des radiocommunications de loisir, [telle la C.B., "cibi", qui ne demande pas de compétence particulière]. De même les radiocommunications sont à distinguer de la radiodiffusion sonore et télévisuelle.

Dans un monde soumis à une évolution permanente de la technologie, le radioamateur - par ses recherches personnelles et ses essais techniques - actualise ses connaissances et son savoir-faire : se plaçant souvent en précurseur dans le domaine des communications.

Le radioamateur peut communiquer à travers le monde. Il lui est donc possible de rechercher à établir des contacts radio avec des radioamateurs qui se trouvent à des milliers de kilomètres de son domicile ; sans que pour cela les différences de langage ne soient un handicap. En effet les radioamateurs utilisent, pour communiquer, différents modes de transmission comme la téléphonie, la télégraphie "code Morse", le packet radio "similaire à Internet", la télévision "analogique ou numérique", la transmission d'image fixe comme le fax, la télévision à balayage lent "SSTV", ainsi que divers modes numériques ou analogiques...

Ainsi  des bandes de fréquences, spécifiques, harmonisées au plan international sont réservées aux radioamateurs. Ceux-ci doivent avoir prouvé leur compétence, par la réussite d'un examen - réglementation, technique [2] - afin d'obtenir le certificat d'opérateur radioamateur pour pouvoir être autorisés, [licence de radioamateur].

La tutelle du domaine radioamateur est exercée en France par l'Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes, "ARCEP", anciennement Autorité de Régulation des Télécommunications, "ART".

Pourquoi devient-on radioamateur ?

Le principal intérêt réside dans l'ouverture d'esprit, à laquelle incite le radioamateur, mais aussi par plaisir ! Le plaisir d'étudier, d'analyser, de construire de ses propres mains et de comprendre "comment ça marche". Le plaisir de contacter un autre radioamateur qui se trouve en Nouvelle Zélande, au Zaïre, en Angleterre, au Canada, sur une île ou tout simplement en France. Le plaisir d'améliorer, sans cesse, son installation pour la rendre plus performante. Le plaisir de communiquer dans les divers modes de transmission, qui sont mis à sa disposition, [par satellite, avec la station spatiale internationale "ISS", en packet radio "mode qui est similaire à Internet"...].

Les surprises sont nombreuses pour celui, ou celle, qui ne connaît pas le radioamateurisme. Les non-initiés sont souvent fort étonnés de découvrir les activités des radioamateurs. On les imagines, bien volontiers, cloîtrés dans un local au milieu de fils entremêlés, devant un ordinateur ou observant le clignotement de petites lumières, dans une ambiance sonore où des voix cèdent la place à de mystérieux bruit ... Celui de la télégraphie !

Quelles sont ces activités ?

F6UGW

 

Dans le monde entier des personnes, comme vous ou moi, reçoivent une licence de radioamateur et un indicatif, "officiel", qui leur donne le droit d'émettre sur le spectre de fréquences attribuées aux radioamateurs. En règle générale les radioamateurs n'ont pas le droit de dire, sur les ondes, n'importe quoi. Le contenu des messages est souvent limité ce qui les différencies, entre autre, des cibistes. Les radioamateurs parlent entre eux essentiellement de techniques, d'informatiques, des techniques spatiales, d'astronomies, d'électroniques, de la vie associative et de radiocommunication en générale. Ils échangent des informations relatives à leurs lieux d'émission, parlent de leurs installations, de leurs réalisations personnelles...

 

L'expérimentation des techniques scientifiques:

Nous l'avons vu, ci-dessus, les diverses activités des radioamateurs font largement appel aux nouvelles technologies. Pour cette raison, la communauté scientifique internationale reconnaît certaine qualité aux radioamateurs. Vous imaginez bien que pour envoyer un satellite, ou pour communiquer avec la station spatiale internationale [ISS remplace la station MIR "PAIX"], il faut bénéficier de large appuis et de finances assez importantes. La NASA permet aux radioamateurs d'avoir accès aux données orbitales des satellites. Il suffit de se connecter, chaque jour, sur un serveur packet-radio "BBS" ou sur Internet. De même, des grands observatoires internationaux travaillent en relation avec les radioamateurs en ce qui concerne la radioastronomie, les observations et les prévisions relatives à la propagation des ondes, etc. Le soleil à un cycle d'activité qui  influe fortement sur la propagation des ondes radioélectriques. En connaissant bien l'activité solaire [éruptions en surface, aurore boréale, etc.] on tire de large avantage pour l'exploitation des liaisons radio.

Les techniques numériques prennent également une place, de plus en plus importante, dans l’expérimentation et la transmission quotidienne des données, notamment par l’utilisation sur les ondes des technologies issues du réseau d'information des contacts radio " DX-Cluster" du packet-radio, par exemple, sur un site Internet spécialisé "appeler aussi DX-Cluster", afin d'exploiter immédiatement les informations sur le trafic transmis en temps réel.

Devenir radioamateur:

Pour devenir radioamateur, il faut avoir une passion pour la radio et pour l'électrotechnique en générale. En effet, il faudra passer un examen qui permettra d'obtenir le certificat d'opérateur radioamateur. En France, et depuis l'arrêté du 23 avril 2012, il n'y a plus qu'un examen à passer:

  • La classe 3 [Opérateur novice]: Supprimer.
  • La classe 2 [Opérateur radiotéléphoniste]: Cette classe, permet d'utiliser les bandes de fréquences VHF, UHF, SHF et décamétrique, (ondes courtes) on y accède en passant une épreuve de réglementation + technique (la Télégraphie est en option, si vous souhaitez l'apprendre).

  • La classe 1 [Opérateur radiotéléphoniste et radiotélégraphiste]: Supprimer.

Avant de passer un examen il faut affirmer, vérifier sa propre détermination, savoir si l'on est " vraiment "motivé. Le meilleur conseil que l'on puisse donner à l'aspirant radioamateur, c'est de découvrir notre passion par l'écoute, de rencontrer un ou plusieurs radioamateurs, d'assister aux réunions au sein d'un radio-club, et d'en profiter pour se former à la licence de radioamateur. Par ailleurs, il est fortement conseillé d'appuyer ses cours techniques, par un travail personnel de 1/2 à 1 heure par jour, afin de mener à bien votre projet. Cette période doit aussi générer de l'émulation, du plaisir : celui de travailler "activité cérébrale [3]", celui d'apprendre et de comprendre des choses nouvelles. Ceux qui se lanceront dans la télégraphie, verront combien il est amusant d'apprendre une sorte de nouvelle langue, plus proche de la musique, sans grammaire, délicate à manier, avec un vocabulaire très restreint. L'obtention de l'indicatif d'appel sera la cerise sur le gâteau: vous aurez alors accès à l'univers des radioamateurs et à ses nombreuses activités, qui vous mettront en contact avec le monde entier. Et vous ne vous lasserez jamais car il y a tellement à découvrir quand on est motivé !

Conclusion:

Le radioamateurisme, est une passion qui permet de pratiquer des activités multiples en radiocommunication et en radiotechnique. Ces deux entités regroupent l'occupation principale du radioamateur. La radiocommunication permet d'analyser les phénomènes liés à la propagation des ondes radio sur courte, moyenne ou longue distance, d'expérimenter la communication spatiale, [Par satellite], ou avec la station spatiale internationale "ISS". Mais cela permet également d'analyser le comportement de son installation radioélectrique, [Émetteur-récepteur, antennes...], ainsi que de se perfectionner en langue étrangère, en géographie...Tandis que la radiotechnique permet d'expérimenter et d'étudier les montages électroniques, ou son antenne, que l'on vient de réaliser. Mais aussi de s'initier à la programmation informatique, dans le cas d'une réalisation d'un logiciel spécifique, comme pour le décodage des modes numériques, par exemple.

Vous rêvez des pays lointains,
Vous aimeriez correspondre avec des personnes du monde entier "autrement que par Internet ",
Sachez que votre rêve peut se réaliser en devenant radioamateur.

Pour tout renseignement complémentaire veuillez-vous rapprocher auprès du radio-club, le plus proche, de votre ville ou de l'association départementale de votre choix.

Ressources documentaires:

Cette page a été réalisée à partir des informations personnelles fournis dans les documentations suivante:

Plaquette d'information, édité en 1994, de la direction de la réglementation générale centre de gestion des radiocommunications.

Découvrir le radioamateurisme - Brochure promotionnelle édité par la revue Mégahertz Magazine.

Premiers pas ... vers la licence - Brochure promotionnelle éditer par la revue Mégahertz Magazine.

Technique de l'ingénieur.

 

[1] Souci désintéressé du bien d'autrui: agir par altruisme.
[2] l'apprentissage du code Morse des signaux radiotélégraphique, n'est plus obligatoire pour devenir radioamateur sur les bandes HF (Ondes courtes).
[3] Activité cérébrale: qui concerne le cerveau. Qui concerne l'esprit, la pensée. Personne dont l'activité essentielle est celle de la pensée. Source: Dictionnaire Larousse.

 

Pour en savoir plus:

Si vous souhaitez en savoir plus, sur le radioamateurisme, visiter les liens suivants:

Service promotion du R-E-F - "Réseau des émetteurs français" Association nationale des radioamateurs en France.
Histoire du radioamateurisme – en France, par Gérard Debelle – F2VX. Fiches explicatives à télécharger sur le site Internet du Réseau des émetteurs français (voir les liens).

 

Vous pouvez également visiter les liens Internet, figurant sur ma page formation.

 

Accueil