GOETGHEBEUR Hervé - F6UGW

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Lexiques
Vous trouverez sur cette page la signification des termes techniques, ou non, employé dans ce site Internet. Ce recueil de mot est destiné aux visiteurs, non initié, afin d'appréhender le vocabulaire technique, d'usage non courant, employé chez les radioamateurs.  L'ensemble de ces mots, dont le sens est expliqué, vous permettra de mieux comprendre l'univers de la radiocommunication.

Cibie:

La citizen band ou CB (de l'anglais, bande des citoyens) est une bande de fréquence allouée au trafic radio et ouverte à tous, [Aucune compétence particulière pour l'utiliser]. En français, le sigle CB, qui a parfois été traduit par canaux banalisés, se prononce toujours « cibi », à l'anglaise. Par extension, le mot CB désigne également les émetteurs radio émettant sur la bande des 27 Mégahertz "MHz", et l'on appelle les utilisateurs de la cibi, les cibistes.

C4FM ou Système Fusion, est un protocole de communication pour radioamateur développé par la marque Yaesu. Ce mode de communications est similaire aux autres modes (D-Star et DMR), car il utilise les propriétés d’Internet, par le biais d’une liaison radioélectrique de types intranet (donc ouvert qu’aux radioamateurs). Pour en savoir plus, visiter les liens suivants :

Radioécouteur:

Un radio-écouteur désignée aussi par SWL (pour Short Waves Listener) est un passionné qui écoute les transmissions radioélectriques au moyen d'un récepteur approprié et d'une antenne dédiée aux bandes qu'il désire écouter.

SWL: Voir radio-écouteur.

HF:

En radiocommunication le terme "HF", donc Haute Fréquence, désigne les ondes radio dont la fréquence s'étend de 3 MHz à 30 MHz. Elles sont aussi appelées "ondes décamétrique", c'est-à-dire que leur longueur d'onde est comprise entre 10 m "30 MHz" et 100 m "3 MHz". Le terme "ondes courtes" [OC] est aussi utilisé, en particulier, pour la radiodiffusion mondiale...
En électronique, les signaux de haute fréquence sont ceux dont la fréquence est au delà de l'audiofréquence. On donne, souvent, le nom de radiofréquence.
En acoustique, le terme haute fréquence, désigne les sons de 4 KHz à 20 MHz.

VHF: La bande des très hautes fréquences (very high frequency/VHF) est la partie du spectre radioélectrique s'étendant de 30 MHz à 300 MHz, soit respectivement, de 10 à 1 m de longueur d'onde.

UHF: La bande des Ultra hautes fréquences (UHF) est la bande du spectre radioélectrique comprise entre 300 MHz et 3 000 MHz, soit les longueurs d'onde de 1 m à 10 cm.

SHF: On appelle supra-haute fréquence (SHF), Super high frequency en anglais, la bande de radiofréquences qui s'étend de 3 GHz à 30 GHz (longueur d'onde de 10 cm à 1 cm).

Locator: Moyen simple qui permet de déterminer la position géographique d'un correspondant, à partir de la Longitude et de la Latitude. Pour en savoir plus, consulter ma page "Foires aux questions" et pour déterminer la longitude et la latitude, consulter le document  du Ref-Union référence C4-52 : Le Locator.

Longitude : Angle dièdre formé, en un lieu donné, par le méridien du lieu avec le méridien de Greenwich, et compté de 0° à ± 180°, à partir de cette origine, positivement vers l'ouest, négativement vers l'est.

Latitude : Angle formé, en un lieu donné, par la verticale du lieu avec le plan de l'équateur. Les latitudes sont comptées à partir de l'équateur vers les pôles de 0° à ± 90°, positivement vers le nord, négativement vers le sud.

Télégraphie:

Système de communication par signaux sonore - ou, dans certains cas, lumineux: marine... -, longs ou brefs, qui permet d'envoyer des messages en code morse "télégraphie". La réception s'effectue auditivement - ou visuellement - par le biais de l'alphabet morse. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Code Morse: Voir télégraphie.

OM: Signifie Old Man "mon vieux". C'est un terme radioamateur qui est souvent employé, en télégraphie et en mode numérique ou digitaux, pour désigner notre correspondant " le radioamateur". Pour ce qui est de la radiotéléphonie, ont emploie le langage courant.

YL: Signifie Young Ladie "Jeune femme, opératrice d'une station de radioamateur". Idem que pour le terme "OM", celui-ci est utilisé en télégraphie, modes numérique ou digitaux. Pour ce qui est de la radiotéléphonie, il est préférable d'utiliser le langage courant. Pour plus d'informations, cliquez ici.

XYL: Signifie Wife épouse "la femme" du radioamateur. Pareil que ci-dessus, ce terme est employé en télégraphie "CW", modes numériques ou digitaux. Pour ce qui est de la radiotéléphonie, ont emploie le langage courant. Idem que pour ci-dessus, pour plus d'information, cliquez ici.

UFT: Sigle représentatif de l'Union Française des Télégraphistes. La première, et la plus ancienne, association française exclusivement dédié à la télégraphie "code morse".  Pour en savoir plus, cliquez ici.

CFT: Encore un site pour les passionnés de télégraphie. C'est le Club Francophone des Télégraphistes de nos amis Belge. L'inscription y est gratuite et pour en savoir plus, cliquez ici.

UTF: Encore une autre association pour les passionnés de télégraphie. Il s'agit de l'Union des Télégraphistes Francophones, l'inscription est gratuite et pour en savoir plus, cliquez ici.

ISS:

La Station Spatiale Internationale, (en anglais International Space Station ou ISS), est un habitat placé en orbite terrestre basse, occupé en permanence par un équipage international, qui se consacre à la recherche scientifique, dans l'environnement spatial. Ce programme fut lancé et piloté par la NASA, et développé conjointement avec l'agence spatiale fédérale Russe (FKA), avec la participation des agences spatiales européenne, japonaise et canadienne. Sa construction, entamée en 1998, c'est achevé en 2011. La station spatiale est occupée en permanence depuis 2000. La fin de sa construction devrait coïncider avec la fin de l'utilisation de la navette spatiale, par la NASA, au profit d'un nouveau type de véhicule orbital, [Source Wikipedia].

Numérique:

En télécommunications, - le signal transportant - une information doit passer par un moyen de transmission entre un émetteur et un récepteur. Le signal est rarement adapté à la transmission directe, par le canal de communication choisi; hertzien, filaire, ou optique. La modulation peut-être définie comme le processus par lequel le signal est transformé, de sa forme originale, en une forme adaptée au canal de transmission, par exemple: en faisant varier les paramètres d'amplitude et d'argument (phase/fréquence) d'une onde sinusoïdale appelée porteuse. Le dispositif qui effectue cette modulation, en général électronique, est un modulateur. L'opération inverse permettant d'extraire le signal de la porteuse est la démodulation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Echolink, est un système de communication pour radioamateur – donc distribué gratuitement – et qui permet de communiquer avec d’autres radioamateurs de par le monde, en utilisant la technologie VoIP (comme Skype). Conçus par un radioamateur américain, Jonathan Taylor (K1RFD), au début des années 2 000, ce système favorise les connexions à travers le monde et augmente considérablement les capacités de communications entre radioamateur. Outre la simplicité de mise en œuvre et d’utilisation – on ne tient pas compte de la propagation des ondes radios pour établir une liaison – car les communications s’établissent par un réseau intranet, donc interne aux utilisateurs, et qui exploite les propriétés d’Internet. Pour en savoir plus à ce sujet, voir les liens suivants :

Digitaux ou Digital: Voir le Radiotélétype, RTTY.

FM: La modulation de fréquence (ou MF ou FM) est un mode de modulation qui consiste à transmettre un signal porteur: par la modulation de la fréquence de la porteuse. Pour en savoir plus, cliquez ici.

USB, BLU, BLI, LSB:

La bande latérale unique (B.L.U.) - en anglais : SSB pour Single-sideband modulation - est un mode de modulation, pour la radio, qui consiste en une modulation d'amplitude, dans laquelle on a supprimé la porteuse, et l'une des bandes latérales. Il ne subsiste donc qu'une seule bande latérale, d'où le nom de la technique. Grâce à son efficacité - en occupation de spectre radioélectrique -, et en énergie émise, la BLU est surtout utilisée pour les liaisons de téléphonie HF, VHF, UHF et SHF, dans le domaine maritime, militaire, aviation ou radioamateur. Pour en savoir plus, cliquez ici.

CW: Terme radioamateur signifiant Continuous wave, pour une onde continue. Pour en savoir plus, voir télégraphie.

SSTV:

La télévision à balayage lent, (SSTV pour Slow Scan Television), est une activitée radioamateur qui vise à la transmission analogique, d'images fixes, à l'aide d’une bande passante réduite correspondant à celle de la parole. Elle se distingue ainsi de la télévision analogique classique, représentée dans le monde des radioamateurs par l'ATV, (Amateur Television), et qui vise - quant à elle - à diffuser des images animées; ce qui requiert une bande passante bien plus importante. On classe donc la SSTV dans la catégorie des émissions NBTV (Narrow-Bandwidth Television).  Pour en savoir plus, cliquez ici.

RTTY: Le radiotélétype, ou RTTY, est un système de télécommunications dans lequel deux téléscripteurs, (également appelés télétypes), communiquent par une liaison radio. Pour en savoir plus, cliquez ici.

PSK31: Le Phase-shift keying, (ou PSK, soit « modulation par déplacement de phase »), désigne une famille - différents types et formes de modulations numériques - qui ont toutes pour principe de véhiculer de l'information binaire, via la phase d'un signal de référence (porteuse), et exclusivement par ce biais. Pour en savoir plus, cliquez ici.

THF: Voir définition pour la VHF.

CQ: Dans le langage radioamateur, le mot CQ désigne un appel de type général, et, qui est utilisé en télégraphie, modes numériques, digitals ou voir en téléphonie (transmission de la parole) et qui signifie: appel à tous de "suivie de l'indicatif de l'opérateur", ex: CQ ... de F6UGW ...

CQ ZONE 14: La carte du monde, radioamateur, est divisée en 40 zones géographique qui sont numéroté de 1 à 40. Ceci constitue, tout comme pour le QRA Locator, une aide lors de nos communications radios permettant de définir la localisation géographique des correspondants. La zone d'appel 14, dont fait partie la France, regroupe l'Espagne, la Belgique, l'Ireland, la Norvège, etc.

ITU ZONE 27: La carte du monde, radioamateur, est également divisée en 90 zones géographique, qui sont numéroté de 1 à 90. Ceci constitue une autre aide pour la géolocalisation de nos correspondants permettant de définir leurs positions. La zone ITU 27, dont fait partie la France, regroupe comme pays: Monaco, Andorre, l'Angleterre, le Luxembourg, la Belgique, etc.

JO11EA: Ceci est le QRA LOCATOR signifiant le lieu ou je réside. Pour plus d'information aller en début de page du lexique ou rendez-vous sur ma page "Foires aux questions".

SK : pour silent key « clé silencieuse » ; cette expression ou symbolisation signifie que l’opérateur (trice) d’une station d’amateur est décédé.

Transceiver: C'est le nom qui est employé par les radioamateurs pour désigner leurs émetteurs-récepteurs. Vous trouverez plus d'informations en cliquant sur les liens suivants: transceivers et émetteur-récepteur.

DPF16:

Signifie "Diplôme des provinces de France". Le chiffre signifie le numéro de la province française, regroupant le, ou les, département (s) régionaux. Pour le Nord, c'est le n° 16, chiffre qui correspond aux départements 59 "Nord", et 62 "Pas de Calais".
En vue d'encourager les contacts avec, et entre, les radioamateurs français, il a été créé le diplôme des provinces de France.  La gestion et l'attribution de ce diplôme sont assurées par le RÉSEAU DES ÉMETTEURS FRANÇAIS.

DDFM 59:

Signifie "Diplôme des Départements Français de la Métropole. Le chiffre concerne le numéro du département, pour le Nord, c'est 59. La gestion et l'attribution de ce diplôme sont assurées par le RÉSEAU DES ÉMETTEURS FRANÇAIS

DMR, pour Digital Mobile Radio, est une norme de radiocommunications numériques, tel que définie dans la réglementation de l’ETSI : c’est-à-dire par l’European Telecommunications Standards Institute. C’est en fait un mode de communications professionnelles adapté au standard des radioamateurs. Pour en savoir, veuillez-vous connecter sur les liens suivants :

QSL "La carte...": Le code Q donne comme désignation à QSL: "un accusé de réception". Cela permet de justifier que le contact à bien été effectué, avec un autre radioamateur. Elle sert aussi à prouver que le radio-écouteur à bien écouté la liaison radio, pour lequel il a demandé une confirmation "par envoie d'une carte QSL" au deux personnes entendus. Elle permet de prouver, auprès des administrations gérants les diplômes radioamateurs, que la liaison radio à bien été effectué ( ou écouté) et sert à faire valoir ce que de droit; c'est-à-dire: obtenir le diplôme. Pour faire simple, c'est la carte postale, ou de visite, du radioamateur.  Chaque radioamateur, l'envoi à son correspondant (c'est réciproque) - en souvenir - via le service QSL de notre association nationale "Le Réseau des Émetteurs Français" ou par la poste.

Libre:

L'expression « Logiciel libre » fait référence à la liberté - pour les utilisateurs - de l'exécuter, de le copier, de le distribuer, de l'étudier, de le modifier et d'améliorer le logiciel.

Open Source:

La désignation "open source" est un terme qui s'applique aux logiciels dont la licence d'utilisation - respecte certain critère - est défini par l'Open Source Initiative; c'est-à-dire la possibilité de libre redistribution, d'accès à la modification du code source.

D-Star, est un protocole de communications qui exploite les vertus d’Internet et de la technologie VoIP (comme Skype), pour faciliter la transmission de données (paroles, images, etc.), et qui a été développer par l’association des radioamateurs japonais. Le D-Star, qui est intégrer dans les appareils commerciaux de la marque Icom, est utilisable sur les bandes de fréquences dédiées aux radioamateurs – VHF, UHF et micro-onde (qui n’a rien à voir avec votre micro-onde) – et qui se connecte sur le réseau Internet, par le biais d’un réseau intranet (donc ouvert qu’aux radioamateurs), afin d’établir avec une grande facilité (à condition d’avoir un correspondant), et sans tenir compte de la propagation des ondes radioélectriques, des communications entre radioamateur. Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez-vous connecter sur les liens suivants :

...

 

Accueil