GOETGHEBEUR Hervé - F6UGW

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

HAMEG 203-6 Présentation de mon oscilloscope.

HAMEG 203-6

Présentation de mon oscilloscope cathodique

Un oscilloscope est un instrument qui permet d’observer, de mesurer et de comparer visuellement diverses grandeurs électriques en fonction du temps[1]. On l’utilise essentiellement pour l’étude des phénomènes oscillants : temps, courant, flux magnétique, variation mécanique, etc.

On en dénombre trois types : à tube cathodique (sujet de cet article), numérique et par logiciel informatique[2].

Introduction:

Hameg 203 6

 

L’Hameg 203-6, distribuer à l’époque par HAMEG Instruments GmbH[3], est un oscilloscope analogique d’ancienne génération. Fabriquer en Allemagne entre 1989/1990, il est réputé pour sa fiabilité, et possède une bande passante de 2 x 20 MHz (0 à 20 MHz) sur deux canaux distinctifs.

 

 

Cet accessoire est conçu pour réaliser des évaluations instantanées sur des circuits électriques en basse tension, non reliés à un réseau (pas directement). Les estimations directes (sans isolation galvanique) sur des circuits électriques primaires sous haute tension (230 volts et plus) sont interdites ! Celui-ci répond à la norme CEM. Une description plus large est décrite dans le mode d’emploi destinée à une meilleure compréhension.

Cet ustensile doit être utilisé par des personnes familiarisées avec les risques liés à la mesure d’amplitudes électriques. Il est équipé d’une alimentation protégée contre les surtensions et les surintensités (un cliquetis peut se faire entendre en cas de défaut). Pour des raisons de sécurité, il doit être uniquement branché sur une prise électrique avec prise de Terre conforme à la réglementation. Cet outil est conçu pour être exploité dans divers secteurs industriels ou domestiques.

Description:

Hameg 203 6 presentation

 

Contrairement aux oscilloscopes numérique, qui balaye via un convertisseur analogique-numérique (CAN) le signal à mesurer, l’oscilloscope analogique exploite un multiple de la tension d’entrée pour produire une déviation du signal. Comme sur la plus part d’entre eux, la face avant est divisée en plusieurs zones fonctionnelles (Figure 1).

L’interrupteur de mise en service (Marche/Arrêt) est associé à un voyant (Led). Des sélecteurs permettent de régler la luminosité (Intens), la focalisation (Focus), la position (Y-Pos I et II) ainsi que la durée (Time) et la tension (Volts) par division (/Div). Tandis que l’inscription (TR[4]) autorise le réglage de la rotation visuelle (Trace)[5]. Alors que la fonction "Component Tester", convient pour vérifier divers composants. Tandis que les deux sorties CH I et II offrent la possibilité de connecter les sondes de mesures sous 1MΩ - 30 pF. Il est également possible de sélectionner des sensibilités intermédiaires…

Prévu pour observer différentes caractéristiques, il est constitué de quatre fonctions : lecture verticale, horizontale, déclenchement et affichage. D’une manière générale, il permet de visualiser très fidèlement les variations d’une tension au cours du temps, même si elles sont très rapides, et si elles ont lieu dans des intervalles de temps très courts. De mesurer des tensions à des instants très précis.

Condition de fonctionnement :

Position du 203 6

 

Comme le montre l’image de la figure 2, la mise en place peut s’effectuer différemment selon l’orientation de la poignée, tout en surveillant la circulation d’air. La température ambiante admissible pendant la marche est comprise entre 0°C et + 40°C (±10°C). En présence d’humidité, pendant le transport ou le stockage, laisser le mécanisme reprendre sa température initiale pendant ± 2 heures (suivant les conditions). Il est conçu pour être exploité en milieux propre et sec, mais pas dans un environnement explosible ou en présence de produit chimique. Dans le cadre d’une évolution continue, il est préférable de le positionner horizontalement ou inclinée (poignée béquillé).

Dans tous les cas (lors de l’utilisation) :

Ne pas couvrir les orifices d’aérations !

Les caractéristiques nominales, énoncées dans le document d’aide, sont validées après une période de 20 minutes de chauffe, sous une température de 15°C à 30°C. Les valeurs sans tolérance correspondent à un modèle standard.

En présence d’un puissant champ électrique ou magnétique, il peut apparaître sur l’écran des superpositions de signaux perturbateurs. L’oscilloscope est prévu pour se déclencher (Trigger) dès la présence d’un signal de faible amplitude (inférieur à 500 mV). Lorsqu’une forte décharge électrostatique (supérieur à 1kV) apparaît, il n’est pas possible d’éviter le déclenchement de l’oscilloscope (lire les consignes du livret d’utilisation).

Entretien :

L’oscilloscope doit être nettoyé régulièrement (boitier) avec un pinceau ou une petite balayette souple. Si les impuretés sont tenaces sur le coffret, la poignée…, les parties en plastique ou en aluminium peuvent être enlevée avec un chiffon humide (eau + 1% de détergeant neutre). Si vous souhaitez employer de l’alcool à bruler ou des produits toxiques pour éliminer les matières grasses, agissez avec la plus grande précaution. Pour le nettoyage de l’écran, user d’un chiffon propre imbibé d’eau (pas d’alcool, ni de solvant toxique). Essuyer ensuite ce dernier à l’aide d’un chiffon sec et non pelucheux. Après avoir nettoyé l’écran, il est conseillé de le traiter avec une solution antistatique standard conçue pour les matières plastiques. Le liquide ne doit en aucun cas pénétrer dans l’oscilloscope. Les autres produits de nettoyage risque d’attaquer les surfaces en plastique, le verni et les inscriptions. Dans tous les cas, une lecture attentive du manuel d’utilisation peut être bénéfique !

Conclusion :

Les évolutions technologiques apportées par la miniaturisation des composants électroniques, amène le technicien à choisir une référence numérique, offrant de multiples possibilités de mesure, intégrant l’informatique et la couleur. Chez les amateurs, dont la plupart ne souhaitent pas investir dans du matériel onéreux, les spécialistes s’orientent volontiers vers un exemplaire analogique.

Disponible en grande quantité sur le marché de l’occasion, à des prix compétitifs, ou transmis sous forme de don, ces anciens équipements de laboratoire sont devenus indispensables dans la pratique de leur art. Avec le HM 203-6, pratiquement tous les signaux répétitifs (tensions et intervalles de temps) peuvent être examiné jusqu’à une fréquence de 20 MHz.

Dans cette description, je me suis atteler à vous exposez les principales fonctions de mon oscilloscope. Cependant, la disposition des commandes peut varier selon les marques. Mais dans l’ensemble, ils fonctionnent tous de la même manière… Avec l’aide de la documentation, et en manœuvrant méthodiquement les commutateurs, vous aurez tôt fait de reconnaître toutes les principales fonctions de votre oscilloscope.

Hervé de F6UGW.

 Retour Accueil


[1] Idem pour les numériques.
[2] À cela, nous pouvons ajouter les versions portables.
[3] Reprise depuis par Rodhe & Schwarz.
[4] Rotation Trace (TR).
[5] Disponible sur certains appareils.
Mise à jour le Jeudi, 05 Septembre 2019 08:20