GOETGHEBEUR Hervé - F6UGW

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Championnat de France SSB 2019

Championnat de France SSB 2019
Compte rendu de participation

Après avoir pris part à diverses compétitions CW, je tenais à participer au championnat de France (SSB) de radiotéléphonie (SSB).

 

Pour ce concours, j’étais à l’œuvre avec le même équipement que lors du championnat de France CW, mais sans l’antenne GP multi bande et mono bande 40 mètres… Tandis que ma GPA30 était encore configurée en CW… Cependant, elle était exploitable en SSB.

 

Déroulement :

Ce championnat de France a commencé samedi à 6 TU (soit 7h "heure française") du matin. Étant accordé sur 80 mètres, je démarre fort logiquement sur cette bande. L’occupation fréquentielle était plutôt faible. Les conditions étaient presque similaires que pour le championnat de France CW de janvier dernier ! Le départ fut laborieux, voire poussif… Mais il en était de même pour l’ensemble des participants.

Après avoir bataillé pendant les premières minutes, je me décide de me positionner sur une fréquence libre afin de lancer des appels. Histoire de faire monter la pression. Hélas sans résultat ! Dès lors, je repars à la chasse. Après plusieurs minutes d’assistance, je monte sur 40 mètres en balayant la bande… Je mets dans le log[1] quelques stations françaises au passage. Mais il n’y a pas la foule des grands jours ! Cependant, peu de temps après la bande commence à s’activer … Cela n’est pas pour me déplaire. Entre deux, j’effectue un rapide contrôle sur 20 mètres, histoire de voir l’animation. Sans effets, je décide de revenir sur le 7 MHz, fréquence plus adaptée en ce moment.

Le bruit de fond n’était pas très élevé dans mon récepteur, mais la propagation était toujours aussi capricieuse, faisant varier les signaux du simple au double… Cependant, cet exercice nous réserve toujours de bonnes surprises. La propagation matinale me semblait être plutôt orientée longue distance, car j’ai entendu avec de bons reports la Guyane et le Canada sur 80 et 40 mètres… Sans pouvoir les contacter car elles répondaient aux stations émettrices !

Il est 11h45, lorsque je stoppe pour le repas du midi. Je reviens vers 13h30 à la station et je décide d’attaquer directement sur 20 mètres. La bande semble être ouverte, j’en profite pour aligner des multiplicateurs. Mais je n’entends pas de stations françaises (du moins pendant ce laps de temps), je continue mon exploration de la bande… Malheureusement, cette action c’est achevé pour moi vers 15h samedi après-midi. Au lieu de 18 h TU (soit 19h "heure française") dimanche soir. Bien que moyennement satisfait, je clôture cette prestation sur le score de 58 QSO et 14 758 points.

Statistiques :

Score F6UGW CDFSSB2019

 

Le lendemain après-midi, je rejoins mon coin radio pour rédiger mon compte rendu. Une rapide analyse, met en avant le nombre de QSO et les points sur 3,5 - 7 et 14 MHz : 17 QSO pour 102 points sur 80 mètres ; 38 QSO pour 208 points sur 40 mètres et 3 QSO pour 4 points sur 20 mètres.

 

 

Parmi les pays contactés figurent la France ainsi que l’Europe, la Russie (Europe et Asie) et l’Afrique. Les autres bandes étant inactives. Je stoppe provisoirement cette collaboration vers 15h pour mes occupations du week-end… J’espérai poursuivre mon aventure radioélectrique, mais ce ne fut pas le cas…

 

 

REFSSB2019 F6UGW

 

Conclusion :

Est-ce par manque de concurrents, ou à une propagation instable, mais la mise en route fut compliquée. Pourtant, au regard du nombre d’envoie sur le serveur du R-E-F (1064 logs) - bien que légèrement supérieur à 2018 (1037 logs) – cela peut paraître surprenant. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir parcouru les bandes, mais j’entendais inlassablement les mêmes indicatifs (pendant mes heures de service). De plus, mais appels n’obtenais qu’un faible taux de réponses... Pour temps, les échanges s’effectuaient dans une ambiance chaleureuse, sous un beau soleil printanier (avant l’heure) et dans un bon esprit. D’un point de vue personnel, le radioamateurisme en France semble bien se porter. Les vacations étaient entrecoupées de pauses bienvenues… Le temps de prendre un bain de soleil et un café !

Agissant uniquement sur trois bandes (80, 40 et 20 mètres), ma quote-part durant ce week-end était partielle… Mis à part le perroquet qui n’était pas configuré en SSB, je n’ai pas rencontré de problème particulier. Il faut dire aussi que je n’avais pas prévu de battre des records. Mon installation radioélectrique et l’informatique avaient été contrôlées les jours précédents le contest. Comme d’habitude, j’ai utilisé l’excellent logiciel N1MM Logger+[2]. Fidèle à mon habitude, le compte rendu a été déposé sur le serveur du Réseau des Émetteurs Français pour les vérifications d’usage.

73 d’Hervé de F6UGW

…/…

Retour Accueil

 


[1] Pour les non-initiés : le log est un carnet de trafic sur lequel figurent nos liaisons radio.
Mise à jour le Mercredi, 06 Mars 2019 16:06