GOETGHEBEUR Hervé - F6UGW

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

EU HF Championship CW 2018 & Résultat.

EU HF Championship CW 2018

 

Après avoir brillamment participé à différents concours, dont les récits vous sont présentés sur ces pages, l’EU HF championship clôture ma saison estivale. Ce contest, crée en 1994, est organisé par le "Slovénia contest club (SCC)" (Slovénie) pour promouvoir les liaisons entre les radioamateurs européens.

Tous les ans, le premier week-end du mois d’août, le championnat d’Europe des radioamateurs constitue un événement pour les amateurs émetteurs. Fidèle à mon habitude, depuis le début de l’année, j’ai concouru uniquement en télégraphie (CW). J’avais à ma disposition le même matériel et la même configuration que pour le dernier contest IOTA (voir l’article sur ces pages).

 

Trafic durant l’EU HF:

Tous concours apportent une agitation particulière, dont on peut se servir par la suite, et ce dernier étant exclusivement européen nous amène de nouvelles informations : tant du côté de la propagation que de l’occupation fréquentielle. Il est 13h30 (11h30 TU) lorsque j’allume ma station. J’ai devant moi une bonne demi-heure pour la mettre en route. C’est largement suffisant, d’autant plus que je n’ai pas d’objectif, donc je ne suis pas pressé. Étant accordé avec la Lévy sur le 20 mètres, je commence par balayer le segment CW de la bande, et je rentre vers 14h10 (12h10 TU) mon premier QSO avec OK5M (République Tchèque), puis je poursuis en me positionnant sur une fréquence libre afin de lancer des appels. Dès lors, j’épingle les QSO. Quelques minutes plus tard, je repars à la chasse aux multiplicateurs.

F6UGW@EUHFCW2018Il est 19h43 (17h43 TU), samedi soir, lorsque j’éteins la station pour le repas familiale[1]. Elle ne sera rallumée que vers 20h30 (18h30 TU), et c’est YL2SM (Lettonie) qui inaugure cette seconde partie du concours. J’enchaîne les QSO puis vers 23h49 (21h49 TU) je clôture avec RO5F (Russie). Bien qu’ayant encore le temps, puisque celui-ci se termine dans la nuit vers 01h59 (23h59 TU). Immédiatement, le logiciel me dévoile un résultat temporaire : 153 QSO, 105 années (multiplicateurs) contactés pour 16 065 points ! C’est la deuxième fois que je prends part à ce concours depuis ma station, la première remonte à 2014 avec une belle 8 ème places en France (avec seulement 35 QSO, 25 multiplicateurs pour 825 points ! Je ne pouvais pas espérer plus), mais cette contribution se présente bien pour en faire autant, sinon mieux ![2]

Statistiques de trafic :

Multi EUHF CW2018Le tableau Score révèle les statistiques de trafic, et met en valeur les détails de ce concours. Avec une animation normale, au regard de la propagation du jour, j’ai observé un rendement, sur les bandes hautes, tout aussi agréable que lors des deux derniers concours (IARU/WRTC HF et IOTA Contest). Permettant d’accomplir un total de 82 QSO sur 14, 21 et 28 MHz, assurant la valorisation des points. Je suis descendu sur le 40 mètres vers 19h20 (17h20 TU), et le 7 MHz était très animé pendant les heures de présence avec 52 QSO au total ! Enfin, pour ce qui concerne la bande des 80 mètres, étant arrivé vers 22h30 (20h30 TU), je n’ai réalisé que 19 QSO. La bande était particulièrement bruyante en fin de soirée… Soit, cela n’est pas une excuse. Mais en arrivant sur celle-ci, je me suis dit que j’aurai du descendre plus tôt, quitte à revenir par la suite sur le 7 MHz.

 

 

Stat Section EU HF CW 2018

 

Finalement, j’ai réussi à tirer mon épingle du jeu. Les analyses annoncent un total de 16 065 points au compteur. Pour cette compétition, la moyenne des points par QSO est de 1 (Cf. : Score).

 

 

 

 Préfixes et années

 

Le compte rendu a été envoyé au responsable pour les vérifications d’usage. Quelques jours après, les scores provisoires des compétiteurs sont mis en ligne. Ils doivent encore être contrôlés par le gestionnaire pour être officiellement validé. Au regard de ce qui est affiché, et si en on reste là, je fini au général dans ma catégorie[3] : 260/473 participants. Pour ce qui concerne le classement en France, je me positionne à la quatrième place sur neuf stations françaises pour ± 9 heures de trafic.

 Classement provisoire EUHF

J’espère tout de même que cela se transformera en une place respectable …

 

Conclusion :

J’apprécie les concours en général, dont celui-ci, même si je ne participe pas chaque année, mais cela est bien agréable, lorsque l’occasion se manifeste, de se mesurer avec d’autres radioamateurs. Je pense également qu’il est inutile de s’engager dans cet exercice dans le seul but de lancer des signaux sur les bandes, ou pour voir apparaître son indicatif dans une revue ou dans un bulletin associatif, pour ensuite dire à qui veut bien m’écouter[4] : moi, je l’ai fait ! Cette manière d’agir ne me plait pas.

Contribuer à ce genre d’action en ayant comme objectif de comprendre les choses me semble plus pertinent. Cela permet de voir ce qui ne "marche" pas, ou fonctionne moins bien, afin d’apporter des modifications par la suite. L’issue finale n’est que la cerise sur le gâteau !

73 d’Hervé G. F6UGW.

Épilogue :

Les résultats de l’EUHF Contest 2018 viennent de tomber. Ce 25 ème championnat d’Europe fut marqué par la bonne activité générale. Les conditions de propagation sur les bandes HF furent moyennes, mais ce concours a dévoilé de nouveaux records en CW dans les catégories faible et haute puissance (LP et HP) : prouvant une fois de plus que la CW n’est pas (encore) morte, malgré tous les nouveaux modes "numériques". La majorité des participants ont utilisé ce mode ancestral. La radiotélégraphie à toute sa place dans ce concours ! Mais il est bon de voir que le taux de participation en SSB "radiotéléphonie" est supérieur à celui de 2017.

Diplome EUHF CW 2018

Pour ce qui concerne ma catégorie (CW- en faible puissance "Low Power" de 100 watts), regroupant 476 radioamateurs, je termine à la 268 ème place en Europe. Ce qui est pas mal, compte tenu de mes conditions de participation et de mon installation (Cf. : article). Après un premier essai en 2014 (8 ème en France), pour cette seconde participation, j’occupe finalement la 4 ème place en France, sur neuf stations française. Résultat qui est en adéquation avec les estimations de fin de concours (Cf.: article). Pour cette année, c’est bien !

Classement général CW - Low power de 100 watts et ± 9 heures (8,9) de trafic – 268/476 stations – 4eme stations françaises.

Place EUHF Contest2018

En remportant la première place nationale, les radioamateurs Russes (UA) ont une nouvelle fois prouvé leur supériorité dans ce concours. À la deuxième place, nous trouvons les Lituaniens (LY), tandis que la Slovénie occupe la troisième place… À la 26 ème place, nous trouvons la France. 45 nations ont pris part à ce championnat d’Europe. Malgré les heures de présence réduite, j’ai réussi à obtenir les points essentiels pour assurer une place respectable. Je pense remettre ça en 2019, enfin si mon emploi du temps me le permet.

 Retour  Suivant


[1] Après avoir pris l’apéro !
[2] Les précédentes participations se sont effectués en mono opérateur, avec l’indicatif F8KGS, depuis la station du radio-club cappellois (devenu aujourd’hui A2RS). Une autre époque !
[3] Low Power de 100 watts, en CW, sur 12 heures de trafic.
[4] C’est-à-dire, pas grand monde…
Mise à jour le Vendredi, 30 Novembre 2018 09:59