GOETGHEBEUR Hervé - F6UGW

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Yaesu FT-857D

Yaesu FT-857D

Point de vue et synthèse des menus

Par Hervé Goetghebeur - F6UGW

Cet article n’est pas un compte rendu d’essai, mais simplement un avis personnel.

 

Le FT-857D est un émetteur-récepteur mobile HF, VHF et UHF qui offre de multiples possibilités de manœuvres.  Ce transceiver présente également des performances exceptionnelles, ce qui le rend très agréable à utiliser.

 

 

À la réception de notre colis, on s’aperçoit que celui-ci est très bien conditionné et emballé.

Modèle FT-857 avec module DSP en option : première génération.
Modèle FT-857D avec module DSP2 de séries : génération actuelle.
 
 
 857d

L’architecture générale est correcte avec des boutons bien calibrés. La façade avant ne contient que le minimum légal pour un appareil de cette dimension. Fortement inspiré par les technologies issues du FT-897D, dont il reprend les bases, et aussi de ses grands frères comme le Mark V, le FT-1000 MP,… le FT-857D possède de remarquables aptitudes en radiocommunication. Ce qui en fait un compagnon idéal pour celui qui aime se déplacer en mobile ou en portable. Cependant, rien ne vous dispenses de l’employer en fixe ; bien que l’idéal soit un équipement de bureau. Il fournit une puissance variable selon les fréquences exploitées – de 5 à 100 watts -, et de nombreuses fonctions sont accessibles par menu comme par exemple le réglage du filtre DSP, du Keyer CW, des mémoires ou encore de la couleur de l’écran… Il permet à son propriétaire de recevoir les bandes aviations, d’écouter les bandes météorologiques[1], etc. et bien d’autre chose encore !

J’ai acquis le mien dans le cadre d’un périple professionnel – bien que je possédais, et que je possède toujours, un Icom IC-706 de première génération –, j’ai été néanmoins conquis par cet émetteur-récepteur aux caractéristiques alléchantes : ce qui a généré cet achat. Passion quand tu nous tiens !

Je n’ai pas ajouté, pour le moment, de filtres optionnels. Jusqu’à présent, et en fonction de l'emploi, je constate que la gestion des interférences, c’est-à-dire avec l’IPO/ATT/NB,… et le DSP2 sur la BF (donc cadencé à 16 bits) des filtres DBF, DNR et DNF fonctionne très bien d’origine. Mais rien ne m’interdit d’en rajouter, ne serait-ce que pour améliorer les performances en radiotéléphonie (SSB). Je vous transmets ci-dessous, et pour information, l’apparence particulière des menus – voir à ce sujet le manuel d’utilisation – qui sont agencés sur mon Yaesu FT-857D.

Configuration des menus du FT-857D chez F6UGW

N° de Menus Réglages N° de menus Réglages N° de menus Réglages N° de menus Réglages
001 On 024 250 ms 047 1800 Hz 070 Tcall
002 On 025 Normal 048 Both 071 50
003 On 026 Elekey 049 5 072 50
004 Enable 027 800 Hz 050 - 073 1200 Bps
005 50 028 10 ms 051 55 074 50
006 12,5 KHz 029 10 052 12,5 KHz 075 Variable1
007 Off 030 Variable2 053 On 076 0,10 MHz
008 Range 031 A 054 Dial 077 Time
009 Off 032 1:3.0 055 Off 078 5
010 F6UGW 033 T = 023 056 - 079 Off
011 - 034 Tn-Rn 057 RF-Power 080 SQL
012 Off 035 Fine 058 On 081 60
013 880 Hz 036 0 Hz 059 Nor 082 1 KHz
014 1 037 50 060 Sig 083 T = 88,5 Hz
015 0 Hz 038 PSK31-U 061 PWR 084 Off
016 0 Hz 039 0 Hz 062 Off 085 Atas
017 0 Hz 040 0 063 35 086 CFil
018 0 Hz 041 Fix: 10 064 Fil1 087 100 ms
019 38400 Bps 042 4 065 Moni 088 60
020 Cat 043 3 066 Q.SPL 089 Variable3
021 Sel 044 Auto2 067 TCall 090 Variable3bis
022 On 045 120 Hz 068 Moni 091 Sel
023 Auto 046 520 Hz 069 Q.SPL  
 
1 : Variable selon les correspondants et l’utilisation.
2 : Variable selon l’utilisation : modes en HF, VHF ou UHF.
3 et 3bis  : Variable en fonction de la fréquence.

 

Cette sélection représente la disposition actuelle – façonné en fonction de mes préférences et de mon humeur propre -, cependant cela peut toujours constituait une exquise de base ! Étant plus actif en radiotélégraphie (CW), j’ai donc arrangé les menus en rapport avec ce mode de transmission « obsolète, pour certains d’entre nous – radioamateur ou non - mais encore très efficace pour tous ceux qui savent encore s’en servir », et pour ce qui est des communications en radiotéléphonie (SSB), cette modélisation semble me convenir pour l’usage que j’en fais. Cependant, elle peut toujours être améliorée.

Avant de conclure, je souhaite vous communiquer mes impressions privées sur l’utilisation générale de ce produit :

J'aime J'aime moins
La qualité de réception en générale.
Le prix de certains accessoires optionnels, comme par exemple : les filtres.
La parfaite tenue des filtres DSP : le filtrage d’origine du DSP BF (16 bit) est satisfaisant. Surtout en CW !
L’éloignement, dans les menus, de la commande de la puissance et de la vitesse de manipulations en CW.
Il est gênant de devoir naviguer entre les menus lors d'un QSO.
L’ajustement de la puissance selon l’utilisation
La carence de réception en VHF : dans certains cas [2]. Mais chaque récepteur est unique.
La notice qui est dans l’ensemble bien explicite.
Pas de filtre 2,4 KHz d'origine: ce qui peut impliquer une gêne en SSB.
 
Le rapport qualité / prix.
 
La progression du RIT.
 
La modification de la FI « IF Shift » qui permet d’atténuer une intermodulation proche.
 
La fonction analyseur de spectre.
 
L'afficheur digital: qui offre une bonne lecture des informations visuelles et usuelles.  
Le choix dans la mise-en-œuvre des menus.
 
Les mémoires et leurs modes d’attributions.
 
L’ergonomie générale du FT-857D, qui est excellente et bien structurée.
 
La possibilité de configurer l'utilisation du bouton "SELECT" de la face avant: en fonction de ses préférences de trafic.CW Key, RF Power, etc.
 

 

Liste des principales options disponibles :


Filtre YF122C, YF122CN, YF122S, …
L’interface Cat system « CT- 62 », pour piloter le poste via le PC.
Microphone à main avec commande DTMF, clavier : modèle MH59A8J.
Antenne mobile ATAS120A ou encore l'ATAS100.
Tripode aimanté pour fixer l'ATAS120A.
Duplexer MX-62M.
Kit de fixation déporté de la façade en mobile : YSK-857.
Haut-parleur externe pour le mobile ou en fixe.
Et bien plus encore sur http://www.yaesu.fr/ [3].
 

Conclusions :

Si vous recherchez un équipement mobile, facilement transportable, ou une solution de dépannage en fixe [4], celui-ci est fait pour vous ! Noter toutefois que dans le cas d’une utilisation à demeure, le FT-857D vous donnera satisfaction ; bien qu’il ne soit pas tout-à-fait adapté pour cette utilisation. Maintenant, à comparer avec les productions concurrentielles, comme par exemple les IC-706, IC-7000 ou plus récemment avec l’IC-7100, etc. celui-ci reste compétitif en fonction de votre utilisation.  Avant de clore cette causerie, autour de mon Yaesu FT-857D, et si vous souhaitez en savoir un peu plus à ce sujet, je vous invite à prendre connaissance des ressources documentaires qui sont associé, ci-dessous :

Manuel du FT-857D
Brochure du FT-857D

Article rédigé par Hervé G, F6UGW - et mis en ligne le 04/05/2015



[1] Attention : l’écoute est toléré à la seul condition de garder confidentielle le contenu des conversations entendus, et de ne pas intervenir sur ces fréquences !
[2] En comparaison avec d’autre émetteur-récepteur, comme par exemple : les Kenwood TM-255E ou TM-G707E, et avec la même antenne. Sur certains QSO lointains, les signaux ne sont pas les mêmes en fonction du poste utilisé, mais malgré-tous audible sur le Yaesu FT-857D.
[3] Publicité gratuite : je ne suis pas actionnaire chez YAESU !
 
[4] Le Yaesu FT-857D est avant tout destiné pour une utilisation en mobile, ou en portable, avec des antennes dimensionnées pour cet usage. Donc, avec des antennes à grand gain, la réception peut-être altérée.
 
Retour    -     Suivant

 

Mise à jour le Jeudi, 07 Septembre 2017 09:36